Cadre de promixité
Accueil > Vous et les réformes > Cadre de promixité
Où se situent les cadres de proximité dans la nouvelle organisation en pôles ?

Malgré la disparition des services en tant que centres de responsabilité, c’est-à-dire en tant qu’unités de gestion, les cadres de proximité auront un rôle central dans l’évaluation de la qualité des soins.
Du fait de leur appartenance à un pôle, ils vont être garants, au sein de celui-ci, de l’évaluation des pratiques professionnelles et des protocoles de soins qui s’avèrent être de plus en plus nombreux et ne pourront faire l’objet d’une évaluation systématique, ainsi que de la gestion des tableaux de bord de service.
Le cadre devra de façon plus forte qu’aujourd’hui coordonner la mise en place des nouvelles organisations et accompagner les équipes de soins dans un contexte de profond changement de culture.

Au quotidien, qu’est-ce qui change dans le travail du cadre de proximité ?
Le grand changement tient à la manière dont il va désormais manager les équipes, non plus selon un modèle hiérarchique vertical mais en transversalité sur un pôle d’activité clinique ou médico-technique. Cette vision plus transversale de l’activité lui permettra, par exemple, d’optimiser la gestion des ressources.
Il est désormais le collaborateur direct du cadre supérieur de santé au niveau du pôle. Il pourra également faire valoir ses propositions directement aux cadres supérieurs et prendre des décisions de proximité qui, jusqu’à ce jour, devaient remonter par voie hiérarchique jusqu’au niveau central, quelquefois avec des délais très longs.