Le Président du Conseil d’Administration
Accueil > Vous et les réformes > Le Président du Conseil d’Administration

En quoi le président du Conseil d’Administration est-il concerné par les réformes ?
Le président du Conseil d’Administration est généralement le maire de la localité où se trouve l’établissement. Les réformes vont beaucoup faire évoluer son rôle. Depuis ces dernières années, de plus en plus de demandes et de décisions budgétaires, autrefois prises en charge par la tutelle, sont désormais du ressort du Conseil d’Administration. Le nouveau mode de financement renforce cette tendance : sur la proposition du Conseil Exécutif, le président du Conseil d’Administration fera de plus en plus d’arbitrages. Il votera par ailleurs l’état prévisionnel des recettes et des dépenses. Sur la proposition du Conseil Exécutif, il a également pour mission de conforter le découpage de l’établissement en pôles et de définir les conditions de délégation de gestion pour assurer un meilleur usage des ressources.
Il joue donc à la fois un rôle de prise de décision et de conseil de surveillance. Il évalue l’activité de la direction et du Conseil exécutif, tant sur l’exécution du plan stratégique que sur l’évaluation de la qualité, de la sécurité et du bon usage des ressources de la structure. Enfin, il a et aura toujours un avis à donner sur le choix du directeur – même si la décision finale continue à relever du niveau ministériel.

Comment se concilient ces fonctions et son statut d’élu local?
Il ne s’agit nullement pour lui de se plier devant des décisions prises à l’extérieur mais, en s’appropriant les réformes, de proposer à ses administrés une offre de soins de qualité, de sécurité et en pleine conformité avec la défense de l’environnement.

Doit-il craindre l’avenir?
Cela dépend beaucoup de ce que l’on entend par là. D’un côté, aucun hôpital n’est appelé à disparaître – bien au contraire. De l’autre, aucun établissement ne peut échapper à la modernisation et à l’adaptation de l’offre de soins - évolutions bien sûr étudiées en coordination avec le Conseil Exécutif. Penser son hôpital autrement, c’est assurer son développement, donc son utilité et sa sécurité au bénéfice de la population, donc sa pérennité et ceci est valable pour tous les établissements de santé quelque soit la taille ou le statut.